Ridan's Blog

Je rassemble ici un peu tout ce qui me passe par la tête, entre les mains ou dans les oreilles. Des coups de gueule aux coups de blues en passant par ceux de foudre. Le recit ordinaire de la vie ordinaire d'un jeune homme...ordinaire.

14 décembre 2006

Zurückzukommen

Partir n'a d'interêt que si l'on revient, voilà donc ma devise. Il faut dire aussi que, quoi que je fasse Strasbourg est en moi, j'y retourne donc.

Je m'entends déjà pester sur l'afflux massif des touristes, qui, en bons moutons qu'ils sont, ne manqueront pas de se marcher de nouveau sur les pieds dans les allées du Christkindelmärik, parce qu'ils en ont entendu parler à RTL, TF1  ou par l'arrière tante Berthe qui y est allée l'année passée.

Je hais, les touristes, c'est pas compliqué, je les hais autant que j'aime cette ville. Oui, certes, ils apportent de l'argent à la région, et tous ne sont pas des abrutis finis, certains prennent la peine de découvrir vraiment l'Alsace et pas seulement le coté cliquetant et lumineux du moment de noël, mais trop peu. Cela me fait penser aux gens qui disent être allés en vacances en Tunisie en revenant de deux semaines au Club Med de Port El Kantaoui... Bref...   

Comprenez-moi, ce n'est pas que je sois totalement asocial, mais les moments sont rares où je peux y retourner, alors j'aime être, comme en tête à tête avec cette ville. Retourner dans ces lieux si chargés de ma propre histoire est quelque chose que je n'aime pas partager, ou alors seulement avec des personnes proches. Oui, parfois je l'avoue, je suis un brin égoiste et je sens mon agoraphobie monter en ce moment même.^^

D'aucuns me rétorqueraient que ma condition de Normand n'allant à Strasbourg que deux fois par an fait de moi un de ces touristes que je dénigre. Mais au fin-fond de mon absence totale d'amour propre, subsiste encore la prétention de ne pas en être un. Ayant vécu là-bas dans ma jeunesse, y retournant plusieurs fois par an depuis plus de la moitié de ma vie, je ne vais pas en Alsace, non : Je retourne dans mon deuxième chez-moi.

Certaines choses font que cette fois-ci pourrait bien être encore plus spéciale que les fois précédantes. Alors, à l'orée de ce nouveau retour vers mon passé, je ne peux rien me souhaiter d'autre que de vivre pleinement les instants qu'il me sera donné de vivre là-bas.


Chacun sa Terre promise.

Posté par Ridan à 16:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Et il râle encore... tsss

    Posté par __A_, 14 décembre 2006 à 16:53
  • ^^! j'allais dire la même chose! ^^! à bientot couz!

    Posté par badmoi, 14 décembre 2006 à 19:58

Poster un commentaire